Diabeloop

10 Mar 2020

Installée au BHT2 depuis début 2020, Diabeloop développe des solutions technologiques qui s’appuient sur l’intelligence artificielle pour automatiser et personnaliser la gestion du diabète de type 1.

Grâce au dispositif auto-apprenant de délivrance de l’insuline que la start-up a mis au point, la charge mentale associée à cette maladie chronique est allégée et la qualité de vie des personnes qui vivent avec un diabète s’en trouve améliorée.

Comment fonctionne le système de délivrance automatisée d’insuline de Diabeloop ?

Il s’agit d’un système en boucle fermée qui automatise la délivrance d’insuline en fonction des besoins de la personne (repas, activité physique…). Il connecte un capteur de glucose en continu, une pompe à insuline et un terminal hébergeant l’algorithme développé par Diabeloop en partenariat avec le Leti ; il analyse les données de glycémie du capteur, calcule la dose optimale d’insuline à administrer et donne l’ordre de délivrance à la pompe. Deux de nos dispositifs (dont un dédié à la gestion du diabète hautement instable) ont obtenu l’autorisation de mise sur le marché en Europe et des discussions sont en cours pour la prise en charge par la Sécurité sociale en France. Nous avons par ailleurs des accords de développement avec de solides partenaires à l’international comme Roche, Terumo ou SFC Fluidics.

Pourquoi vous avoir choisi de déménager au BHT2 ?

Les locaux que nous occupions au CEA (au 40.28 et au 40.23) n’étaient plus adaptés à nos besoins, mais nous souhaitions rester à proximité du Leti, notre partenaire historique avec lequel nous avons un laboratoire commun.
Nous occupons actuellement 850 m2 au 2e étage du BHT2 et nous disposerons courant 2021 de 650 m2 supplémentaires au 1er étage. Nous avons des bureaux en open space, des salles de réunion et un espace de restauration. Nous utilisons aussi d’espaces de stockage pour les terminaux que nous achetons et auxquels nous intégrons notre logiciel. L’espace de production à proprement parler est celui où nous procédons au chargement du logiciel et aux contrôles qualité. Lorsque tous les tests sont réalisés, nous expédions les terminaux chargés à nos clients.

Comment se sont passés les travaux d’aménagements ?

Pour le premier chantier réalisé au 2e étage, en 2019, comme pour celui en cours au 1er étage, tout s’est bien déroulé. Si la superficie des locaux à aménager était importante, il s’agissait de travaux simples, car notre activité ne requiert pas de conditions ou d’équipements spécifiques. Quoiqu’il en soit, nous avons été bien accompagnés par l’équipe de Minatec Entreprises dont nous apprécions la réactivité à chaque fois que nous la sollicitons.

Combien Diabeloop compte-t-elle de salariés au BHT2 ?

Aujourd’hui, les effectifs de Diabeloop s’élèvent à plus de 100 personnes. Deux tiers d’entre eux travaillent au BHT2, parmi lesquels une dizaine est impliquée dans la production. En raison de la situation sanitaire, depuis mars 2020, le télétravail est la règle générale pour tous ceux qui ne travaillent pas en production. L’extension du 1er étage va nous permettre d’accueillir dans de bonnes conditions les collaboratrices et les collaborateurs que nous envisageons de recruter prochainement pour accompagner le développement de l’entreprise. Nos locaux sont spacieux et très lumineux, c’est un cadre de travail exceptionnel qu’il nous tarde de retrouver dès que le contexte sanitaire le permettra !

Derniers témoignages