eLichens

10 Mar 2020

Créée en 2014, eLichens développe et commercialise des capteurs et des solutions complètes innovantes pour l’analyse et la prédiction de la qualité de l’air.

La start-up essaimée du CEA est l’une des premières entreprises à s’être installée au BHT2 en décembre 2019.

Quels sont les atouts des solutions technologiques d’eLichens et quels marchés adressent-ils ?

« En collaboration avec le Leti, nous avons développé des capteurs de gaz NDIR (détection infrarouge non dispersive) dédiés à la détection de CO2 et de CH4. Ces capteurs optiques ont plusieurs atouts : leur miniaturisation, leur bas cout, leur faible consommation énergétique ainsi que leur fiabilité et leur robustesse dans le temps. Nous les associons à des logiciels de fusion et d’analyse de données afin de proposer des solutions de suivi complètes. La station de mesure de qualité de l’air connectée, que nous avons présentée au CES 2021, mesure la température, le taux d’humidité, la pression, les niveaux de bruit et de lumière, et transmet les informations à l’utilisateur.
Nos produits sont commercialisés en BtoB et sont utilisés dans le secteur industriel et celui de la logistique, la domotique et les smart cities. »

Quels types de locaux occupez-vous au BHT2 ?

« Nous louons 320 m2 en tout. Nous avons un laboratoire de 70 m2 qui héberge notamment notre équipement d’étalonnage des capteurs, des bureaux et des salles de réunion ainsi qu’une cuisine, qui est aussi un espace de convivialité.
Alors que nous n’étions que 20 personnes fin 2019, nous sommes aujourd’hui 30. Si l’effectif dépasse le seuil des 37 personnes, il faudra pousser les murs ou déménager, mais nous n’y songeons pas encore, car nous sommes vraiment très bien au BHT2 ! »

Comment se sont passés les travaux d’aménagements ?

« Avant que le chantier ne démarre, les préparatifs ont duré trois mois, c’était un peu long, mais nécessaire. Nous avons d’abord précisé à Minatec Entreprises nos attentes notamment en matière de charge d’exploitation des sols, de système de refroidissement des équipements et d’extraction spécifique de l’air… Nous avons ensuite fait réaliser une étude par l’Apave pour nous assurer que nos installations ne présentaient aucun risque pour nos collaborateurs ni pour les autres locataires du BHT2.
Sur la base de nos besoins et des recommandations techniques de l’Apave, Minatec Entreprises a établi une proposition avec devis et plan. Après quelques ajustements, nous avons validé le projet et les travaux ont démarré. Le chantier a duré trois mois et demi et nous avons pu nous mettre à travailler dès notre arrivée. »

Plus d’un an après votre emménagement, quel bilan faites-vous ?

« Les locaux nous conviennent très bien et nous apprécions d’être si proches de la gare SNCF. Pour les salariés comme pour nos clients, c’est un plus. L’équipe de Minatec Entreprises est très à l’écoute et elle intervient rapidement lorsque nous avons besoin d’elle. Nous avons par exemple été autorisés à utiliser un espace extérieur pour le stockage du gaz. Nous avons également pu installer des capteurs sur le toit du BHT2 auquel nous avons le droit d’accéder pour effectuer des réglages et des contrôles. Je ne pense pas que tout cela ait été envisageable avec un gestionnaire de bâtiment classique ! »

Derniers témoignages